Advanced search

Bangkok > News > Jean Asselborn à la 13e réunion des ministres des Affaire... >

Jean Asselborn à la 13e réunion des ministres des Affaires étrangères du dialogue Europe-Asie, Myanmar

Published Tuesday November 21 2017

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé à la 13e réunion des ministres des Affaires étrangères du dialogue Europe-Asie (ASEM FMM 13) qui a eu lieu les 20 et 21 novembre 2017 à Nay Pyi Taw, au Myanmar.
 
L’ASEM, qui a célébré son 20e anniversaire en 2016, est constituée de 53 partenaires d’Asie et d’Europe, et vise à approfondir les relations entre les deux continents aux niveaux politique, économique, social et culturel. 

 

1ère journée

En amont de la réunion, une délégation restreinte des ministres européens et asiatiques des Affaires étrangères a rencontré la conseillère d’État du Myanmar, Aung San Suu Kyi, afin d’aborder la situation dans l’État du Rakhine State et plus particulièrement la crise humanitaire dont sont victimes les Rohingya.
 
Jean Asselborn a mis l’accent sur la nécessité de prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux violences contre les Rohingya, assurer l’accès humanitaire et mettre en œuvre les recommandations de la Commission consultative menée par Kofi Annan. Il a appelé le Myanmar et le Bangladesh à conclure dans les meilleurs délais un accord bilatéral (memorandum of understanding) en vue de permettre le retour volontaire, digne et sûr des réfugiés, qui vivent actuellement dans des conditions inhumaines.
 
Placée sous le thème «Strengthening Partnership for Peace and Sustainable Development», la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEM a pour objet principal de faire le suivi des engagements pris lors du sommet du 20e anniversaire de l’ASEM, qui s’est tenu à Oulan-Bator, en 2016, ainsi que de préparer le terrain pour le sommet de Bruxelles, d’octobre 2018.
Les échanges de vues des ministres ont notamment permis de faire le point sur le Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU et les différents moyens dont disposent les partenaires au sein de l’ASEM pour réaliser les objectifs de développement durable.
 
Au vu de l’importance des relations économiques entre l’Europe et l’Asie, les discussions ont également porté sur la thématique de la connectivité entre les deux continents. L’ASEM, institution qui rapproche déjà les continents au niveau politique devrait, selon le ministre Asselborn, permettre d’aboutir à une meilleure interconnexion de nos réseaux de transport et de communications, à un transfert accru des nouvelles technologies, à une collaboration renforcée entre forces vives et à une augmentation de nos échanges commerciaux.
 
Les ministres ont abordé par ailleurs les grands dossiers de l’agenda politique international et notamment la menace nucléaire et balistique émanant de la Corée du Nord, la lutte contre le terrorisme, la migration et la situation sécuritaire en Europe et en Asie. Les ministres se sont accordés sur le besoin d’une coopération étroite entre partenaires d’Asie et d’Europe afin d’assurer la paix et la sécurité internationale.
Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a également l’occasion offerte par la présence de nombreux de ses homologues asiatiques et européens pour mener des entrevues bilatérales.

 

2ème journée

En cette deuxième journée de présence à Nay Pyi Taw, le ministre Asselborn a saisi l’occasion offerte par la participation de nombreux de ses homologues asiatiques à la réunion ASEM pour multiplier les entrevues bilatérales.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a eu une réunion de travail avec la conseillère d’État du Myanmar, Aung San Suu Kyi.

Les discussions ont tout d’abord permis de faire le point sur la situation dans le pays, notamment sur le processus de transition démocratique initié suite aux élections de 2015. Jean Asselborn a félicité le nouveau gouvernement dans sa volonté de faire aboutir le processus de paix et de réconciliation nationale, en soulignant qu’il s’agissait d’une étape historique pour le Myanmar. Conscient de l’envergure des défis restants, il a assuré son interlocutrice du soutien continu du Luxembourg et de l’Union européenne dans la concrétisation de cet objectif.

Les échanges de vues ont longuement porté sur la situation dans l’État du Rakhine, et plus particulièrement sur la crise humanitaire et la persécution dont sont victimes les membres de la minorité musulmane Rohingya. Jean Asselborn a mis l’accent sur la nécessité de prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux violences contre les Rohingya, assurer l’accès humanitaire et mettre en œuvre les recommandations de la Commission consultative menée par Kofi Annan. Il a appelé le Myanmar et le Bangladesh à conclure dans les meilleurs délais un accord bilatéral (memorandum of understanding) en vue de permettre le retour volontaire, digne et sûr des réfugiés qui vivent actuellement dans des conditions inhumaines.

En marge de la réunion de l’ASEM, le ministre Asselborn a eu un entretien bilatéral avec le ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi.

Les ministres ont tout d’abord évoqué les relations bilatérales, en faisant le constat qu’elles sont excellentes sur les plans politique, culturel, économique et commercial. Alors que cette année marque le 45e anniversaire de l’établissement de nos relations diplomatiques, les ministres ont déclaré vouloir approfondir le partenariat sino-luxembourgeois.

Dans ce contexte, les ministres ont exploré les pistes à privilégier afin de renforcer la coopération mutuellement avantageuse dans le domaine économique et financier, la Chine étant le premier partenaire commercial du Luxembourg en Asie. Les secteurs à fort potentiel sont le tourisme et la logistique ainsi que l’enseignement et la recherche. Les ministres se sont accordés sur le fait qu’il convient de faciliter les échanges commerciaux, et ceci plus particulièrement avec la ville de Zhengzhou dans la province du Henan.

Jean Asselborn a également rencontré le ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, afin de faire le point sur les relations bilatérales.

Les ministres se sont félicités de la récente signature par le ministre Romain Schneider et son homologue vietnamien d’un nouvel Accord général de coopération prévoyant la mise en place d’un partenariat bilatéral diversifié englobant les secteurs de la recherche, des énergies renouvelables, de la lutte contre le changement climatique et des finances. Les ministres des Affaires étrangères ont souligné la volonté commune de renforcer les relations commerciales bilatérales. Ils ont également fait le point sur les relations UE-Vietnam, en disant espérer une ratification rapide de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes (1ère journée)

Back