Recherche avancée

Bangkok > Conseils sur le Myanmar >

Conseils sur le Myanmar

Dernière mise à jour : le 2 janvier 2020 - jusqu'à aujourd'hui

 
Situation sécuritaire et recommandations
 

Il est formellement déconseillé de se rendre :

  • dans la plus grande partie de l’État Kachin et dans le nord de l’État Shan, (région de Kokang en particulier), dans la zone qui longe la frontière chinoise et dans la zone à l’est de Mogok, car des combats y opposent l’armée birmane et des groupes ethniques armés ou des groupes ethniques armés entre eux. La présence d’engins explosifs a été signalée ainsi que des incidents dans les zones de Muse, Kutkai, Lashio, Hsipaw et Kyaukme ;
  • dans l’État Kayah ;
  • dans le nord de l’État Kayin (Karen) ;
  • dans le nord et le centre de l’État Rakhine (Arakan), des affrontements violents avec l’armée ont lieu régulièrement près de la frontière entre le Bangladesh et l’État Rakhine, mais aussi au centre de cet État sur les routes menant à la capitale régionale, Sittwe. Les zones du nord de cet État régional, à partir du canton (township) de Maugdaw jusqu’au canton (township) de Mynbia et Myebon plus au sud, ainsi que la capitale régionale, Sittwe, sont formellement déconseillées. Il est également formellement déconseillé de se rendre dans le canton (township) de Mrauk-U, y compris sur le site archéologique du même nom, en raison des incidents armés, de la présence d’engins explosifs et de risques d’enlèvements ;
  • dans le sud-ouest de l’État Chin, dans la zone frontalière avec le Bangladesh, en raison de la présence de groupes armés et des combats signalés dans le canton (township) de Paletwa ;
  • dans le nord de la région de Sagaing, frontalier de l’Inde et de l’État Kachin ;
  • dans les zones qui bordent la frontière du nord de la Thaïlande (à la frontière des Etats Shan, Kayah et Kayin), en raison de la persistance d’incidents entre les groupes armés ethniques, l’armée et les garde-frontières.

Il est formellement déconseillé d’emprunter la route reliant Kyaukme à Mogok (vallée des rubis), de jour comme de nuit, en raison des attaques fréquemment signalées. La ville de Mogok n’est accessible que sous réserve de la délivrance d’autorisations spéciales par les autorités birmanes. La route reliant Maymyo (Pyin Oo Lwin) à Muse, qui passe par Hsipaw et Lashio est formellement déconseillée.

Il est déconseillé, sauf raison impérative :

  • de se rendre dans les villes de Myitkyina et de Putao, dans le nord du Kachin (accès par voie aérienne uniquement).
  • de se déplacer dans le reste de l’État Chin ;
  • de se déplacer dans le reste de l’Etat, à l’exception de la station balnéaire de Ngapali et de son accès par l’aéroport de Thandwe, qui permet d’y accéder.
  • de se déplacer le long de la frontière thaïlandaise, à partir de Hpa-An jusqu’à l’extrême sud, à l’exception de la station balnéaire de Kawthaung, accessible par voie aérienne depuis Dawei et Rangoun ;
  • de se rendre sur la zone frontalière entre l’Inde et la Birmanie (région de Sagaing) en raison de la présence de bandes armées liées aux trafics transfrontaliers.

Avant tout séjour, et une fois dans le pays, il est fortement conseillé aux voyageurs de s’informer des conditions locales auprès d’une agence de voyages, et de prendre connaissance des restrictions d’accès et des listes de zones et de villes où le séjour est soumis à autorisation spéciale par les autorités birmanes. Ces listes sont publiées sur le site du ministère de l’hôtellerie et du tourisme birman (en anglais).

 
––––––––––––––––––––––––
 
Formalités pour entrer et séjourner au Myanmar
 

L’entrée sur le territoire du Myanmar est soumise à l’obtention d’un visa. Il convient de s’assurer que son passeport a une durée de validité d’au moins 6 mois après la date d’arrivée dans le pays.

Les Luxembourgeois voyageant en avion peuvent obtenir un visa touristique à l'arrivée de 30 jours maximum aux aéroports de Yangon, Mandalya et Nay Pyi Taw à compter du 1er janvier 2020 jusqu'au 31 décembre 2022. Le visa est de 50 USD. Il ne peut pas être prolongé sur place et ne permet pas d'aller dans les régions interdites d'accès pour raisons de sécurité. Le départ du territoire s'effectue par un des aéroports mentionnés plus haut.

Il est également possible d'obtenir un visa touristique par application à l’ambassade de Myanmar à Bruxelles, ou par voie électronique via le site web : http://evisa.moip.gov.mm (link is external) . La date limite de séjour est apposée dans le passeport à l’aide d’un tampon.

 
––––––––––––––––––––––––
 
Conseils aux voyageurs sur d'autres sites
 
Des conseils aux voyageurs sur le Laos peuvent être également consultés sur le site du ministère des Affaires étrangères et européennes , ainsi que sur les liens suivants :
 
Allemagne Autriche   Belgique
France Suisse