Recherche avancée

Bangkok > News > FAQ sur la situation du COVID-19 en Thaïlande >

FAQ sur la situation du COVID-19 en Thaïlande

Publié le mardi 24 mars 2020

Est-ce que les étrangers peuvent voyager en Thaïlande ?

Non, les étrangers sont interdits d'entrer au royaume de Thaïlande jusqu'à nouvel ordre, y compris en transfert ou en transit, à tous les points de passage frontalier à l'exception des diplomates, du personnel du fret de marchandises, des pilotes, et des étrangers avec un permis de travail. Cependant, il est toujours possible de quitter le pays.

Le couvre-feu est-il effectif en Thaïlande ?

Oui, de 22 h à 4 h depuis le 3 avril 2020. Durant le couvre-feu, les personnes ont l'interdiction de circuler, sauf en cas de nécessité ainsi que ceux qui accomplissent leurs tâches dans les services de santé, du secteur bancaire, des transports de denrées périssables, de produits agricoles, sanitaires, pharmaceutiques, d'équipement médical, de journaux, de ravitaillement d'essence, de colis, de biens dans l'import-export. Le déplacement est toléré pour les personnes sujettes à être mises en quarantaine, les travailleurs de nuit, et les voyageurs qui sortent ou se rendent dans un aéroport, à condition de pouvoir présenter les justificatifs nécessaires, et les produits transportés le cas échéant, tout en veillant à respecter les mesures sanitaires liées au coronavirus.

Quels sont les risques du non-respect du couvre-feu ?

Les contrevenants peuvent être condamnés jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et redevables d'une amende de 40.000 THB, ou les deux.

Est-il possible de voyager partout en Thaïlande si on y réside ?

Pendant cette période, les personnes devraient éviter de sortir ou, à tout le moins, de reporter les déplacements non-essentiels d'une province à une autre, ainsi que de rester à la maison ou travailler à leur domicile. Si une personne a besoin de traverser une province, elle doit se soumettre aux mesures officielles de contrôle pour contrôler les déplacements, et éventuellement à un test de dépistage ou de mise en quarantaine.

Plusieurs autorités provinciales du sud de la Thaïlande ont annoncé la fermeture de leurs frontières - interdisant l'entrée par terre ou par mer- à compter du 30 mars 2020 jusqu'à nouvel ordre. Ces provinces concernent : Phuket , Phang Nga , Pattani , Narathiwat et Yala . Les voyages par avion à Phuket restent valables jusqu'au 10 avril 2020. Veuillez consulter le site du Tourism Authority of Thailand pour connaître l'actualité. Des informations supplémentaires concernant les restrictions de déplacement en Thaïlande peuvent être trouvées sur le site du Ministère de la santé Department of Disease Control COVID-19 .

Quels bâtiments sont encore ouverts ?

Les administrations, les entreprises d'Etat, et les autres agences gouvernementales restent ouvertes aux heures normales, à moins d'une fermeture temporaire ou d'une suspension comme cela a été le cas pour les institutions scolaires.

Les autres lieux ouverts sont :

  • les hôpitaux,
  • les centres médicaux,
  • les cliniques médicales,
  • les pharmacies,
  • les restaurants qui ne sont pas rattachés à un lieu touristique,
  • la restauration des plats à emporter,
  • les parties de la restauration dans les hôtels,
  • les supérettes et les épiceries,
  • les centres commerciaux seulement pour les supermarchés, les pharmacies, les parties de l'alimentation et des produits de première nécessité,
  • les usines,
  • les compagnies de sécurité,
  • les institutions financières,
  • les banques,
  • les ATMs ou distributeurs automatiques de billets de banque,
  • les marchés qui proposent à la vente des produits alimentaires frais, cuisinés, fris, des aliments pour animaux, des produits médicaux et des produits de première nécessité,
  • les drogueries pour les bombonnes de gaz,
  • toutes les stations services,
  • les terminaux de passagers et de cargo incluants les biens et l'alimentation de livraison à domicile par internet.

Quelles sont les mesures préconisées si on sort de chez soi ?

Les fonctionnaires, les entrepreneurs, les invités, les participants, les employés et les clients doivent porter des masques chirurgicaux ou de protection.

Les personnes doivent se laver les mains avec du savon, de l'alcool, du gel ou du désinfectant.

Les personnes doivent garder une distance d'au moins un mètre des autres quand elles sont assises ou en train d'attendre pour prévenir les contacts physiques ou la contamination de la maladie via les postillons.

Qui doit rester à la maison ?

Les groupes suivants de personnes à haut risque de contracter le COVID-19 doivent rester chez eux ou dans leur zone de résidence, afin de se protéger de la contamination par un environnement hostile :

(1) Les personnes âgées de plus de 70 ans ;

(2) les personnes avec des prédispositions liées à leur santé, c'est-à-dire les maladies chroniques non-communicables, comme le diabète, l'hypertension, les maladies des artères coronaires et cérébrovasculaires, les maladies du système respiratoire, et les personnes immunodéprimées suite à une maladie ou à la prise de médicaments ;

(3) les jeunes enfants de moins de cinq ans.

Quelles sont les lieux fermés temporairement ?

(1) Les stades de boxe, les stades, les arènes de sports, les jardins d'enfant, les hippodromes dans toutes les provinces jusqu'à nouvel ordre ;

(2) les pubs, les lieux de divertissements, les théâtres, les salons de massages, les spa, les centres de fitness, les sites de distractions, selon les lieux de divertissements de la loi B.E. 2509 (1966), la santé publique de la loi B.E. 2535 (1992) et des établissements de santé de la loi B.E. 2559 (2016), à Bangkok et ses environs, respectivement dans les provinces de Nonthaburi, Pathum Thani, Nakhon Pathom, Samut Prakan, et Samut Sakhon, jusqu'à nouvel ordre ;

(3) tous les autres endroits comme les sites touristiques, les musées, les bibliothèques publiques, les sites religieux, les terminaux et les stations, les marchés, et les centres commerciaux, qui peuvent fermer partiellement ou en totalité, selon des modalités particulières limitées dans le temps comme nécessaires et appropriées, avec l'accord du commité provincial de Bangkok ou des maladies contagieuses selon le cas.

Qu'est-ce qui se passe si on ne respecte pas les règles ?

Tout individu qui viole ou n'adhère pas à la réglementation en vigueur tombe sous le coup de la "Section 18" du decret d'urgence du "Public Administration in Emergency Situations B.E. 2548 (2005)", et peut aussi tomber sous le coup de la "Section 52" des maladies contagieuses de la loi B.E. 2558 (2015), ou "Section 41" du prix des biens et services de la loi B.E. 2542 (1999), selon le cas. En d'autres mots, l'individu peut payer une amende ou être placé en quarantaine.

Quand ces règles vont prendre fin ?

Le 30 avril 2020. Toutefois, si les circonstances l'exigent, le premier Ministre de Thaïlande peut décréter de nouvelles mesures, en les augmentant ou les diminuant, sous certaines conditions et sur une certaine période, par publication des réglements au Journal Officiel et mis à la connaissance du public.

Par ailleurs, le Gouvernement qui avait décidé d'exempter temporairement de posséder le certificat médical du COVID avec résultat négatif pour les passagers en transit de moins de 24h expire le 31 mars 2020. Il y a quelques exceptions (personnes détentrices d'un permis de travail valide, les membres d'équipage aérien, les diplomates). L'entrée des étrangers en Thaïlande est actuellement interdite.

Que doit-on faire si on veut rentrer au Luxembourg ?

Il faut s'assurer que son visa est toujours valable avant de partir. Il est automatiquement prolongé jusqu'au 30 avril 2020 sans devoir se déplacer à un bureau de l'Immigration si le visa n'a pas expiré après le 26 mars 2020. Ensuite, il faut se renseigner auprès des compagnies aériennes des vols commerciaux encore disponibles. Plus vous attendez, et plus il sera difficile de partir rapidement, sans écarter le risque de voir les prix fortement augmenter. L'ambassade ne peut pas fournir une liste détaillée des vols disponibles en raison de l'extrême difficulté à obtenir des informations fiables et actuelles. Il est donc du devoir de chacun de rechercher un vol en direction de l'Europe, car l'aéroport Findel de Luxembourg est temporairement fermé, ainsi que de nombreux aéroports dans le monde. Il faut joindre le pays depuis un aéroport européen soit par autocar, train, location de véhicule ou grâce à une personne qui est habilitée à venir vous récupérer. Sur ce point, la personne doit contacter assistance.consulaire@mae.etat.lu pour demander une attestation de passage de la frontière (nom, prénom, date de naissance, adresse, numéro de passeport, fin de validité du passeport, identité de la personne à récupérer, adresse de retour). Si vous devez transiter par un pays européen, vous devez avoir une attestation de transit. Il faut alors contacter l'ambassade à Bangkok, de préférence 72h à l'avance. Par ailleurs, certains vols d'évacuation organisés par plusieurs Etats membres de l'Union Européenne ou Schengen ont eu lieu. 

Retour