Conseils aux voyageurs

Les informations de cette page sont dédiées aux conseils aux voyageurs de l'ambassade du Luxembourg en vue de voyager en sécurité en Thaïlande et dans ses environs. Si vous souhaitez des renseignements sur les autres pays couverts par cette ambassade (l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, Singapore et le Vietnam), nous vous recommandons de consulter les sites respectifs des ministères des affaires étrangères d'Allemagne et de France qui mettent régulièrement à jour leurs conseils aux voyageurs pour les pays mentionnés.  

Actualités

Les mesures de surveillance sanitaire prises par le Gouvernement thaïlandais afin de lutter contre la propagation du COVID-19 continuent d'impacter considérablement le trafic aérien, spécialement sur les vols internationaux, ainsi que sur la vie publique.

En raison des restrictions d'entrée, les voyages touristiques non-essentiels en Thaïlande sont déconseillés.

situation Épidémiologique

Une augmentation des cas de COVID-19 à travers la Thaïlande est observée depuis décembre 2020. Le nombre de cas reste à un niveau bas en comparaison avec le reste du monde. Vous trouverez les dernières données du nombre de cas sur le site en anglais Department of Disease Control. En raison de l'augmentation constatée, les autorités thaïlandaises ont introduit une panoplie de mesures de suveillance sanitaire tant au niveau national que local. (Pour plus de details, voir plus bas).

Restrictions en réponse au coronavirus

conditions d'entrÉe

Si vous désirez voyager en Thaïlande, vous devez demander une autorisation spéciale sous la forme d'un document appelé Certificate of Entry (COE). De plus amples renseignements, y compris sur les conditions d'obtention du visa, sont disponibles auprès de l'ambassade thaïlandaise à Bruxelles (informations en anglais).

Tous les voyageurs à destination de la Thaïlande, y compris les citoyens luxembourgeois, sont soumis à sept jours de quarantaine s'ils sont complètement vaccinés contre 10 pour les autres touristes. Il existe une exception pour 10 pays dont le Luxembourg n'est pas inclu.

Les vaccins reconnus en thaïlande sont :

  • Coronavac (Sinovac)
  • Sinopharm ou COVILO
  • AstraZeneca ou Covishield
  • Pfizer-BioNTech ou Comirnaty
  • Janssen ( Johnson & Johnson)
  • Moderna
  • Sputnik V

Les voyageurs en quarantaine sont logés, à leurs propres frais, dans un centre désigné par le gouvernement thaïlandais. Une liste d'hôtels approuvés par le Gouvernement pour le confinement  – Alternative State Quarantine (ASQ) – est disponible sur le lien de l'ambassade de Thaïlande à Bruxelles, en anglais. Une preuve de réservation est nécessaire pour le COE ainsi qu'une assurance médicale, incluant le COVID-19, avec un montant de couverture minimum de 100.000 USD en Thaïlande. Le certificat d'aptitude à voyager ou Fit to Fly n'est plus nécessaire. Cependant, un certificat médical de test négatif RT-PCR au COVID-19 établi moins de 72 heures avant le départ est requis. Plusieurs tests COVID-19 sont obligatoires pour tous les visiteurs durant la période d'isolement. Si le test est positif pendant le séjour en ASQ, un nouvel isolement est nécessaire en milieu hospitalier, de même que les personnes ayant voyagé avec vous.

Les visiteurs complètement vaccinés sont autorisés à aller à Phuket et à Samui sans effectuer de quarantaine, uniquement par vol direct. Ils doivent se soumettre à un test Covid-19 avant le vol. Vous pouvez trouver tous les renseignements utiles en anglais sur le site de l'ambassade thaïlandaise à Bruxelles.

Restrictions dans le Royaume

Le gouvernement thaïlandais a déclaré l'état d'urgence. Cela donne au chef du gouvernement des pouvoirs considérables. En particulier, il faut s'attendre à des restrictions à la liberté de mouvement et de déplacement, à la liberté de réunion et à la liberté d'expression. Les voyageurs doivent se soumettre aux mesures gouvernementales (mesures de surveillance et de quarantaine, contrôle complet de leurs déplacements, etc.) en ce qui concerne la lutte contre le coronavirus. Les violations de l'ordonnance d'urgence sont strictement punies par les autorités thaïlandaises et sont passibles d'emprisonnement et d'amendes. Dans certaines provinces, il existe des réglementations qui vont au-delà des mesures prises à l'échelle nationale.

En raison de l'augmentation des cas de COVID-19, le gouvernement a mis en place un système de feux de signalisation (rouge / orange / jaune / vert) pour les provinces, en fonction du nombre de cas, qui prévoit des mesures spécifiques pour contenir les infections pour chaque catégorie. Il est fortement recommandé de suivre les conseils des autorités locales et de se soumettre aux mesures de surveillance sanitaire. Les gouverneurs de province ayant des pouvoirs décisionnels étendus, les mesures spécifiques peuvent varier considérablement d'une région à l'autre.

Restez informés sur la situation avec les sites Ministry of Public Health et Thai government en angalis, y compris avec des vidéos quotidiennes en anglais sur daily video briefings du Ministère des Affaires Étrangères de Thaïlande.

règles d'hygiène

Les masques sont obligatoires dans les transports publics et les bâtiments. La température est mesurée lors de l'entrée dans le bâtiment. D'autres mesures telles que le téléchargement d'une application de traçage ou l'obligation de fournir des coordonnées sont possibles. De plus, tout le monde est encouragé à porter un masque en public. Les visiteurs et résidents étrangers en particulier devraient suivre ces recommandations. Dans certaines provinces, la protection de la bouche et du nez est obligatoire en public.

Des amendes élevées peuvent être imposées pour les infractions aux règles d'hygiène.

Conditions normales d'entrée

Visa

Les ressortissants luxembourgeois n'ont généralement pas besoin d'un visa pour les séjours touristiques, qui devrait être obtenu avant d'entrer dans le pays.

Les voyageurs sont tenus d'avoir un visa s'ils ne peuvent pas prouver leur voyage de retour au moyen d'un billet pour le retour.

La durée de séjour autorisée est déterminée par les autorités de l'immigration à l'arrivée : un séjour de 30 jours maximum est autorisé pour l'entrée par voie aérienne et terrestre.

Une prolongation unique du séjour sans visa pour un maximum de 30 jours supplémentaires à des fins exclusivement touristiques est possible. L'extension du visa doit être demandée au bureau de l'immigration thaïlandais responsable avant l'expiration de la période sans visa.

L'entrée par voie terrestre et maritime sans visa est limitée à un maximum de 2 fois par année civile. L'entrée via les aéroports internationaux n'est pas affectée par ce règlement.

Les visas touristiques obtenus auprès d'une mission diplomatique thaïlandaise avant d'entrer dans le pays vous donnent généralement le droit de rester pendant 60 jours au maximum.

Pour plus d'informations sur les types de visas individuels, contactez l'autorité thaïlandaise de l'immigration (en anglais) ou visitez Visa Service de l'ambassade thaïlandaise à Bruxelles.

Dépassement du séjour autorisé

Les violations des règlements du séjour ne sont pas prises à la légère en Thaïlande. Les voyageurs qui dépassent la durée de séjour autorisée risquent d'être arrêtés puis détenus, soumis à de lourdes amendes, à de l'emprisonnement, à être expulsé à leurs frais, et à une interdiction de rentrer. En cas de «dépassement de la durée du séjour» jusqu'à un maximum de 40 jours, une amende forfaitaire de 500 THB par jour supplémentaire de séjour, jusqu'à un maximum de 20.000 THB, est actuellement appliquée. Si la somme ne peut pas être réglée, des poursuites judiciaires s'ensuivent, qui conduisent généralement à l'imposition d'une amende ou d'une peine de prison. La détention est généralement ordonnée jusqu'à l'expulsion.

Lëtzebuerger am Ausland

Pour votre propre sécurité, l'Ambassade vous invite à enregistrer votre séjour en Thaïlande en ligne sur le site "Lëtzebuerger am Ausland". En déclarant votre séjour temporaire ou votre résidence permanente à l'étranger, vous obtiendrez des informations pratiques comme par exemple les coordonnées des missions diplomatiques et consulaires luxembourgeoises ou sur les élections au Luxembourg. En cas de situation d'urgence ou de crise, l'Ambassade pourra prendre contact avec vous ou avec une personne désignée à cet effet afin de vous porter assistance et de vous conseiller.

Situation domestique

Des manifestations et des rassemblements peuvent avoir lieu dans toutes les régions du pays. Des affrontements violents entre manifestants et forces de sécurité ne peuvent être exclus. Restez à l'écart des manifestations.

Dans les provinces de Narathiwat, Yala et Pattani ainsi que dans certaines parties de Songkhla, dans le sud de la Thaïlande, à la frontière avec la Malaisie, il y a régulièrement des affrontements et des attaques. Une loi d'urgence spéciale s'applique dans ces régions. Il est fortement déconseillé de se rendre dans ces provinces.

La liberté d'expression en Thaïlande est restreinte. La critique du gouvernement et des réalités du pays peut devenir pénalement pertinente, surtout si elle est exprimée à l'aide de médias électroniques.

En particulier, soyez conscient de la loi très stricte sur le crime de lèse-majesté en Thaïlande (voir la section "Spécificités juridiques" plus bas).

Il y a un grand nombre d'accidents de la route en Thaïlande, en impliquant plus particulièrement des motocyclistes. L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a désigné la Thaïlande en tant que pays le plus meurtrier en ce qui concerne les accidents de moto, en citant une mortalité annuelle moyenne de 5.500 motocyclistes.

Spécificités juridiques

  • Drogues

Nous mettons en garde contre l'acquisition, la possession, la distribution, l'importation et l'exportation de toutes sortes de drogues (comme la marijuana, l'ecstasy et d'autres amphétamines). Même la possession de petites quantités de drogue entraîne de longues peines de prison. Pour certaines infractions, le droit pénal thaïlandais prévoit la peine de mort, qui a été appliquée pour la première fois en juin 2018 après 9 ans de suspension. La prise ou le transport d'objets pour des tiers sans connaissance de leur contenu peut avoir des conséquences désastreuses.

  • Lèse-majesté

La famille royale thaïlandaise jouit d'un respect tout particulier. Les remarques désobligeantes ou critiques peuvent être punies en tant que crimes de lèse-majesté d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 15 ans par infraction. Ceci vaut notamment pour des commentaires ou remarques sur Internet ou sur les réseaux sociaux. Les faits sont interprétés au sens large. Les retweets ou le partage de messages critiques sur la famille royale peuvent également être poursuivis.

  • Vol

Le vol d'objets, même de faible valeur, peut entraîner des peines de prison.

  • Interdiction de fumer / cigarettes électroniques

Depuis  2017, il est interdit de fumer sur certaines plages de Pattaya, Bangsaen, Cha-am, Hua Hin, Phuket, Samui, Phang Nga et Songkhla. Les violations de l'interdiction de fumer peuvent entraîner une peine de prison pouvant aller jusqu'à un an et / ou une amende allant jusqu'à 100.000 THB.

Est également interdit l’importation de cigarettes électroniques qui peut être puni d'une lourde amende ou d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans.

Dernière mise à jour