Nouvelle liste d'attente pour toute personne souhaitant se faire vacciner contre la COVID-19, y compris les frontaliers

 

La phase 6 de la campagne de vaccination (tranche d'âge de 18 à 54 ans) a pu être clôturée au cours de cette semaine. À l'instar de la démarche poursuivie après la clôture des phases précédentes, toute personne n'ayant pas encore pris de rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19 au cours des différentes phases de la campagne de vaccination (phases 1-6), pourra s'inscrire sur une nouvelle liste d'attente.

Les personnes âgées de 18 ans ou plus pourront s'inscrire sur une ou plusieurs des listes suivantes:

  • soit sur une liste pour une vaccination avec le vaccin AstraZeneca
  • soit sur une liste pour une vaccination avec le vaccin Janssen
  • soit sur une liste pour une vaccination avec un vaccin mRNA (Moderna /BioNTech-Pfizer).

Les inscriptions se feront au cours de la matinée du 5 juillet via le site www.impfen.lu et resteront prévisiblement ouvertes jusqu'à la fin du mois de juillet.

Les personnes inscrites recevront une invitation de la part du ministère de la Santé par courrier postal, selon la date d'inscription (selon le principe du premier arrivé, premier servi) avec indication détaillée de la démarche pour prendre rendez-vous dans un des centres de vaccination du pays. Une assistance personnalisée est également offerte à travers une hotline spécialement mise en place à cet effet sous le numéro (+352) 247-65533.

Cette décision du gouvernement vise à proposer à toutes les personnes qui n'ont pas pu honorer leur premier rendez-vous, la chance de pouvoir être invitées à un rendez-vous ultérieur.

Vaccination des frontaliers

La stratégie de vaccination adoptée par le gouvernement en date du 4 décembre 2020 prévoyait également de proposer la vaccination aux frontaliers une fois que la population résidente a été invitée à se faire vacciner. Les listes d'attente seront ainsi également ouvertes aux frontaliers, ainsi qu'aux ressortissants luxembourgeois résidant dans un autre pays et qui n'y ont pas accès à la vaccination dans leur pays de résidence.

Communiqué par le ministère d'État et le ministère de la Santé

Dernière mise à jour